Les technologies de l’information vont jouer un rôle primordial dans la réduction des émissions de CO2

Voilà le playdoyer (que je partage) que Laurent Blanchard, Directeur Général Cisco France et vice-président Cisco Europe, défendait lors d’une tribune publiée le 1er avril dans le journal Les Echos.

.

L’article est suffisamment pertinent et explicite pour que je le republie tel quel:

« Si les nouvelles technologies restent très énergivores, leur apport dans la réduction des gaz à effet de serre est primordial. Le développement urbain, le transport et l’industrie sont particulièrement concernés.

Quand on parle de Green IT, il faut distinguer deux concepts : d’une part la manière dont les technologies de l’information et de la communication (TIC) peuvent diminuer leurs propres émanations de gaz carbonique et d’autre part, le rôle que jouent les TIC dans la réduction énergétique de la planète. Ce que l’on peut appeler IT for Green.
Concernant le premier, et même si cela ne représente que 30% de la consommation énergétique mondiale, il faut être clair : les TIC sont énergivores et des progrès doivent encore être accomplis. Le développement de l’informatique dans tous les pans de l’activité humaine et l’utilisation massive des ordinateurs, réseaux, et autres écrans… n’est pas sans incidence sur le bilan carbone. Sans parler des grandes fermes de serveurs mises en place à travers le monde – notamment pour gérer la croissance du cloud Computing – et qui réclament d’énormes capacités en électricité et en bande passante.
Néanmoins, depuis quelques années, les industriels font de gros efforts pour diminuer cette empreinte carbone : ainsi la virtualisation des serveurs permet de réduire considérablement la consommation des data centers. Par ailleurs, les périphériques, les téléphones portables et les box Internet sont de plus en plus souvent conçus dans une démarche d’éco-responsabilité. Enfin ce qui est rassurant, c’est que cette conscience politique n’émane pas seulement des pays matures : les pays émergents au premier rang desquels figure la Chine sont également engagés dans cette voie.

Les TICs aident au désenclavement des régions

Mais ce qui me semble aussi très important, c’est la manière dont les TIC vont pouvoir aider à réduire les 97% de C02 émanant des autres activités. Et là, je suis très optimiste. Car si l’on prend les trois grands facteurs polluants de la planète – à savoir les villes, les industries et les transports aériens – on s’aperçoit que les TIC apportent à chacun des solutions de réduction de CO2.
Prenons les villes : l’enjeu dans les années à venir va être de réguler les flux c’est à dire réduire les déplacements de la périphérie vers le centre. Or un tel schéma n’est pas concevable sans les TIC qui autorisent le travail à distance et/ou collaboratif comme on le voit dans l’expérience menée actuellement dans la périphérie d’Amsterdam avec la mise en place des Smart Work Centers.
Par ailleurs, si l’on veut éviter que demain nos villes deviennent des mégalopoles ingérables, il faut dès à présent pousser au désenclavement des régions. Et là encore, les TIC ont un rôle primordial ajouer en permettant aux individus de travailler et de disposer des services (télémédecine, enseignement à distance, transport en commun…) in situ sans devoir partir en ville. Quant aux transports et à l’industrie, on conçoit sans peine l’apport des technologies dans leur réduction de CO2. Que ce soit pour limiter les déplacements (notamment grâce aux systèmes de Télé-présence et de vidéoconférence ) ou pour produire mieux et plus propre grâce à des capteurs connectés qui vont permettre de contrôler les dépenses énergétiques.
Je suis confiant car aujourd’hui, tout le monde, même dans la classe politique, a conscience que le Green ne peut plus se concevoir sans l’IT. Et demain, on verra sans doute naître une nouvelle filière consacrée à l’énergie numérique. »

Vous pouvez retrouver les points de vue de Laurent Blanchard sur son blog.

Olivier.

One Response to Les technologies de l’information vont jouer un rôle primordial dans la réduction des émissions de CO2

  1. websdugevaudan says:

    Je suis bien d’accord avec tout ça mais jusqu’ici les cris de la « bète » ne sont guère entendus ! http://websdugevaudan.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :