Billet d’humeur – L’amendement de Frédéric Lefebvre sur le télétravail

Le 27 mai dernier, j’ouvre mon navigateur sur iGoogle et les dernières actualités. Voilà un titre qui attire mon attention : Division à l’UMP sur l’amendement sur le télétravail. Je lis l’article, comprend les raisons de la division et lit les commentaires des internautes, tous ou presque très remontés contre cette loi… mais je dois avouer que je l’avais lu en omettant l’aspect social qui m’intéresse moins, mais en me concentrant sur l’aspect télétravail tout simplement. Avant de lire les réactions, je me disais : enfin une avancée dans la compréhension et l’adoption du télétravail (je le pratique depuis plus de 8 ans et en suis un fervent défenseur…), mais en lisant les commentaires, j’ai compris qu’il faudra encore beaucoup de temps avant que le télétravail ne rentre dans les mœurs françaises… Personnellement, je trouve cela positif de pouvoir me connecter de chez moi et d’avoir des horaires plus souples ou des lieux de travail plus adéquats à la tâche que je dois réaliser… et si je suis en arrêt maladie, je serais content de me connecter pour avancer sur des tâches qui doivent être faites et qui n’attendront pas que je rentre au bureau, car à ce moment, là, il y aura encore d’autres tâches à réaliser. D’ailleurs, la souplesse de cette loi sur le télétravail, c’est que si je ne souhaite pas ou ne peux pas me connecter lors d’un arrêt maladie, je serais libre de ma décision, par contre, si je souhaite me connecter et que j’ai tous les outils pour être efficace, alors je pourrais le faire ! Il ne faut pas oublier que Roland Garros, c’est 2 semaines par an, et une maladie, cela peut arriver n’importe quand… Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :